Cabinet de Traumatologie et Médecine du Sport à Pau (64) – Dr Marc BOUVARD

Catégories Derniers articles Abonnement

Nouvelle technique de traitement des blessures musculaires et tendinites graves

Publié le 29 septembre 2010

Traitement tendinite pauLe Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau propose depuis quelques jours un nouveau traitement des tendinopathies rebelles aux traitements classiques, les ruptures partielles de tendon et certaines lésions musculaires graves : l’utilisation de préparations riches en facteurs de croissance.

Quelques questions posées au Docteur Bouvard, directeur du centre.

A qui cette technique s’adresse-t-elle ?

Aux patients présentant une blessure musculaire ou tendineuse grave, une tendinite rebelle au traitement médical bien conduit, une lésion cartilagineuse douloureuse et résistante à la viscosupplémentation. Ce traitement concernera donc avant tout la traumatologie du sport mais s’adressera aussi à des travailleurs manuels et des artisans par exemple. Ce traitement sera effectué en fonction du type de lésion soit seul soit accompagnant un traitement chirurgical.

En quoi consiste cette technique ?

La technique consiste à prélever quelques tubes de sang au blessé puis nous isolons dans le plasma riche en facteurs de croissance en éliminant autant que faire se peut les globules blancs et rouges. Cette partie du plasma va ensuite être injectée dans et autour de la lésion; si besoin le geste d’injection peut être guidée par une radiographie, une échographie ou un scanner; Les facteurs vont avoir un puissant effet anti-inflammatoire mais surtout ils vont favoriser grandement la régénération du tissu lésé ou la fabrication d’une cicatrice notamment dans des situations où celle-ci est très longue et difficile à obtenir.

Quels sont les inconvénients et les risques ?

L’injection peut être douleureuse. Il faut souvent deux à trois injections espacées d’une semaine pour obtenir de bons résultats. Il s’agit d’un traitement onéreux et non pris en charge par les organismes d’Assurance Maladie. Le seul risque connu à ce jour est infectieux, la maitrise de ce risque nécessite des procédés très rigoureux d’aseptie depuis le prélèvement jusqu’à l’injection.

Quels sont les avantages ?

C’est une technique qui offre un espoir important d’amélioration des douleurs et de la fonction pour des lésions dont le traitement est long et difficile avec ou sans recours à la chirurgie. Le traitement ne nécessite pas d’hospitalisation et le repos relatif n’est que de 48 heures. Pour certaines lésions musculaires ou tendineuses, on peut raisonnablement espérer une cicatrisation plus rapide et dem eilleure qualité qu’avec les traitements médicaux actuellement disponibles.

Consultez nos pages: