En période caniculaire, les risques pour les compétiteurs comme pour le public sont importants

AVANT L’ETE

Vous devez avoir établi un protocole décisionnel précis permettant l’annulation (ou le report) de la manifestation en cas de forte chaleur (niveaux de mise en garde et d’action et de mobilisation maximale).

En fonction du lieu de la manifestation et des seuils d’alerte vous devez avoir :

  • recensé et adapté les locaux qui seront suffisamment ventilés et/ou rafraîchis (locaux ou se déroulent la compétition, locaux où se tient le public, la presse, locaux techniques, vestiaires, etc.),
  • prévu le renforcement des équipes de secouristes et leur formation aux premiers gestes de refroidissement et de prise en charge de victimes de pathologies liées à la chaleur,
  • prévu le renforcement de l’approvisionnement en boissons fraîches,
  • étudié les conditions d’ensoleillement, notamment du public (gradins).

EN PERIODE DE FORTES CHALEURS

  • prendre contact avec le médecin conseiller de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) ou, à défaut, avec le Secrétariat général de la préfecture de région,
  • informer les participants et le public des conditions particulières,
  • informer l’encadrement médical et paramédical des compétiteurs des conditions,
  • diffuser des recommandations par affichage ou sonorisation,
  • indiquer les zones rafraîchies ou climatisées,
  • renforcer les équipes de secouristes, formés et équipés pour des interventions auprès des compétiteurs et du public,
  • augmenter les stocks de boissons fraîches,
  • décaler les horaires des manifestations,
  • fermer certains accès au public s’ils sont trop exposés au soleil,
  • annuler la manifestation si besoin.

Source : Ministère en charge de la santé